Maryse Minayo
Hypnothérapeute - Sophrologue
Hypnothérapeute à BRUZ
Thérapies psychocorporelles et énergétiques

Confiance en soi

Lâcher-prise VS laisser-faire

Ok, ok, ok, vous allez me dire, encore un énième article sur le lâcher-prise. Que vous répondre à ça ? Oui c’est pas faux et en même temps je vais vous dire franchement que je ne vous ferai pas ici l’apologie du lâcher-prise. Eh bien oui ! Franchement, que veut vraiment dire lâcher prise ?

La définition du Larousse propose celle-ci – Moyen de libération psychologique consistant à se détacher du désir de maîtrise.

Ouais, super, c’est cool ! Mais il y a un hic !

Tout de suite ce qui me vient en tête… c’est l’idée que j’aime bien maîtriser ma voiture, ça m’évite d’aller dans le décor ! Le second truc qui me vient de plusieurs de mes consultants ; beaucoup d'entre eux n’étaient pas, mais alors pas du tout prêt, à lâcher-prise, sur une situation qui provoquait néanmoins chez eux des réactions désagréables.

Depuis de nombreuses années, au sein de mon cabinet, j’ai entendu plusieurs fois des personnes me dire : « moi je ne sais pas lâcher prise » ou « j’ai peur de lâcher-prise » etc... Et ils ont raison de me dire ça ! Au-delà du terme et de sa définition, c’est pas rien de lâcher-prise, et surtout, on fait comment ? 

Je n’oublierai jamais cette discussion que j’avais eu sur le sujet avec mon ancien associé et non moins ami de longue date (ça ne me rajeunit pas tout ça) Jean-Luc Roquet. Nous avons évoqué tous deux des difficultés rencontrées par nos consultants sur le lâcher-prise. Jean-Luc avait pas mal cogité sur l’expression, et une idée avait jaillit de son formidable cerveau (Jean-Luc, je t’en prie, fait en sorte que tes chevilles ne gonflent pas).

Devant les difficultés de ses propres patients sur le lâcher-prise, il en était venu à les rassurer en leur disant qu’ils n’étaient pas obligés de lâcher-prise. Pour cela il utilisait l’image d’un alpiniste ; je prendrai celle d’une personne qui fait de l’escalade, un grimpeur, qui me correspond mieux.

Maintenant, imaginer un grimpeur accroché à une paroi rocheuse, avec une bonne prise, vous imaginez bien ? Maintenant demandez-lui de lâcher-prise… Et oui, vous voyez tout de suite ou je veux en venir, ça m’étonnerai que le gars qui grimpe sur la photo de droite lâche, et on devine facilement pourquoi. Honnêtement je ne lâcherai pas non plus ! 

Okay Maryse, c’est plutôt pas mal ton histoire, mais tu nous amènes où avec tout ça ?

Aller, j’arrête de tourner autour du pot. Et si au lieu de lâcher-prise on laisser-faire ?

La définition de laisser-faire, qui nous vient toujours du Larousse : Attitude qui consiste à ne pas intervenir. (Promis juré, Larousse ne me paye pas pour que je les cite dans mon article)

Oups, j’entends d’ici certains détracteurs me dire : « mais si on n'agit pas il se pourrait bien que les conséquences soient préjudiciables ». Peut-être et peut-être pas !

Laisser-faire n’est pas ne pas agir. Ce terme que j’utilise souvent, ponctue parfois mes interventions pour encourager mes consultants à observer le processus de changement après un travail thérapeutique. J’ai constaté à chaque fois un vrai soulagement quand je leurs expliquais qu’ils n’ont pas à lâcher-prise, et qu’ils peuvent simplement laisser-faire et observer ce qui se passe ou va se produire, au sein même de la séance et dans les heures et jours qui la suivront. 

Lâcher-prise, c’est une forme de pression que je me suis mise pour atteindre cet état, c’est la même pression que beaucoup de mes consultants et peut-être vous, vous êtes mise pour atteindre le lâcher-prise.

Alors après avoir agis, je laisse faire et observe ce qui va advenir.

Et peut-être que le terme lâcher-prise à tellement était utilisé qu’il est peut-être usé ?

En tant qu’accompagnatrice en thérapie brève, j'ai pris conscience que le terme lâcher-prise est complexe pour certaines personnes que je reçois et qu’il est important pour moi en tant que thérapeute de leurs permettre d’avoir un autre point de vue sur ce sujet ! 

Je vous souhaite de vivre votre vie comme dans un rêve. Ah mais oui au fait ça veut dire quoi vivre… Stop Maryse, arrête, c’est fini, terminé l’article !

Prenez soin de vous, parce que vous êtes génial !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.