Maryse Minayo
Hypnothérapeute - Sophrologue
Hypnothérapeute à BRUZ
Thérapies psychocorporelles et énergétiques

Ni égoïste, ni altruiste juste l'entre les deux

Aujourd’hui j’explore l’égoïsme, l’altruisme et l’entre les deux.

Commençons par une définition :

Définition d’égoïsme – Le Larousse :

Attachement excessif porté à soi-même et à ses intérêts, au mépris des intérêts des autres.

L’égoïsme est-il un comportement inné ou acquis ?

Je crois profondément que nous ne venons pas au monde en étant égoïste, le bébé ne porte pas un attachement excessif sur lui-même et à ses intérêts au mépris des intérêts de sa mère, de son père, de sa fratrie. L’enfant est par nature curieux, généreux, confiant, courageux, il est compatissant, il aime être en relation avec l’autre (il en va de sa survie), il est créatif, il est calme (quand il se sent en sécurité). L’enfant est un être authentique, ses pleurs, ses cris sont un appel pour que l’adulte réponde à ses besoins ; un besoin de réconfort, un besoin d’être consolé, d’être rassuré, besoin de recevoir de l’amour, de la compréhension, besoin de se nourrir, besoin d’affection.

J’ai longtemps cru que j’étais égoïste, que c’était un comportement inné chez moi, jusqu’à ce que je grandisse, que je fasse un travail sur moi, que je suive des formations, que je devienne l’adulte et la thérapeute que je suis pour découvrir le contraire.

L’égoïsme n’est pas un comportement naturel chez l’enfant, c’est quelque chose qui vient de l’extérieur et qui est projeté sur une autre personne. C’est une personne qui dit ou suggère à l’autre qu’il est égoïste. Ce comportement projeté sur l’autre a des conséquences importantes surtout si c’est un adulte qui le projette sur un enfant dont il a la charge...

  • "Avec TOUT ce que j’ai fait pour toi ! "
  • " Mais arrête de pense qu’à toi ! "
  • " Tu ne viens jamais me demander si j’ai besoin d’aide ! "
  • "Tu la joues perso ! "
  • " Tu restes enfermé(e) dans ta chambre, tu ne préoccupes pas des autres, tu t’en moques "
  • " Tu te moques de tout, de ton entourage, sauf de toi "
  • " C’est pas bien de ne pas partager "
  • " Mais quel enfant égoïste tu fais, mais prête donc ce jouet, tu ne joues pas avec de toute façon "
  • Etc…

Toutes ces paroles, si elles sont répétées encore et encore, peuvent nous faire croire à long terme que nous sommes un être égoïste. Soit le mot est dit, soit il est sous-entendu.

Mais qui est égoïste dans l'histoire ?

Celui qui accuse ou celui qui est accusé ? A mon avis personne ne l’est ! Nous cherchons tous à agir en fonction de nos propres intérêts. Mais si d’aventure on me fait croire que je suis « égoïste », alors inconsciemment je peux agir en ce sens. Mais là encore, à bien y réfléchir c’est faux, car si je reprends la définition du dictionnaire : égoïsme = Attachement excessif porté à soi-même et à ses intérêts, au mépris des intérêts des autres. Je ne crois pas que nous puissions être égoïste car pour agir « au mépris des intérêts des autres », il faudrait pour cela en avoir connaissance et de ne pas en tenir compte de manière consciente, ce qui est rarement le cas. Je ne crois pas que, quand un enfant ne prête pas son jouet, c’est au mépris de l’intérêt de l’autre, c’est juste que c’est son jouet, et qu’il n’est pas disposé à prêter celui-là, et qu’il serait alors judicieux de lui demander, parmi tous ses jouets, lequel il choisit de prêter. Un enfant n’est jamais égoïste !

Quand, adolescent(e) ou adulte, je reste seul(e) dans mon coin, je ne suis pas en train d’agir au mépris des intérêts des autres, j’ai simplement envie d’être seul(e). Quand je ne vais pas donner ce coup de main, ce n’est pas égoïste, je n’agis pas au mépris des intérêts de l’autre, quoiqu’il puisse en penser, j’ai juste envie de faire autre chose.

Oui je peux porter un attachement excessif à moi-même et à mes intérêts, certes, mais en aucun cas au mépris des intérêts des autres, l’autre est libre de penser le contraire, mais il ne peut pas m’imposer son point de vue, dire que mon comportement est égoïste, et d’ailleurs, je me demande bien sur quoi il s’appuie pour émettre un tel jugement ?

« Avec TOUT ce que j’ai fait pour toi »… Que veux-tu me dire avec cette phrase ? Que sous-entends-tu ? Qu’attends-tu de moi quand tu me dis ça ? Parle-moi de toi, et s’il te plait ne parle pas sur moi !

L’être humain est d’une telle complexité que dire d’une personne qu’elle est égoïste, c’est quand même trop facile. En fait, ça nous évite de parler vraiment de nous, de ce qui nous blesse vraiment quand je vois l’autre agir en fonction de ses propres intérêts et qu’il ne prend pas en compte les miens. Dire de quelqu’un qu’il est égoïste, C’est porter un jugement sur lui, ça revient à lui coller une étiquette, à lui donner un rôle et à l’enfermer dedans.

Et si je ne me préoccupe pas de moi, si je n’agis pas en fonction de mes propres intérêts, qui le fera ?

Alors ce que je propose, c’est que nous mettions en commun nos intérêts en respectant autant que possible les besoins de chacun, oui il y aura des compromis à faire, dans l’intérêt de tous ou presque.

 

Prenez soin de vous et de vos intérêts personnels


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.