Maryse Minayo
Hypnothérapeute - Sophrologue
Hypnothérapeute à BRUZ
Thérapies psychocorporelles et énergétiques

Développement personnel

Je respire, tu respires, nous respirons…

Mais savons-nous que nous respirons ? Vous allez certainement me répondre que :

– « ben oui je respire, sinon je ne serai pas en vie ! C’te blague ».

Okay, j’entends vos arguments. Vous vous doutez bien que je ne vais pas en rester là. Je suis d’accord avec vous, vous respirez, mais comment respirez-vous ? Allons, faisons un test, fermez les yeux… En faite, non pas encore, sinon vous ne lirez pas la suite, gardez les ouverts encore un peu ! Donc, pour poursuivre,

dans un petit moment vous vous concentrerez pendant quelques secondes (minutes si vous avez plus de temps à vous accorder) sur votre respiration et noterez (dans un coin de votre tête, je vous signale au passage que vous aurez les yeux fermés) qu’elle est la partie de votre corps qui respire ? Je vous vois déjà venir et me dire : – « facile, je respire par le nez » (ou la bouche pour d’autres, surtout si le nez est bouché). Oui vous respirez par le nez, mais vous noterez pendant votre respiration, si c’est le ventre qui bouge, le thorax ou encore le haut de votre poitrine. Voilà, ça c’est fait ! Mais pas que. Noter ensuite si votre respiration est plus ou moins ample, et concentrez-vous ensuite sur le rythme de votre respiration  (plus ou moins rapide), et enfin pour finir de post-iter dans le coin de votre tête, et ça sera le dernier point, si vous faites des pauses respiratoires entre l’inspire et l’expire ou l’expire et l’inspire. Voilà, c’est tout pour le moment ! Alors maintenant allez-y, fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration et de grâce coupez votre téléphone ! Allez hop, c’est parti, j’attends le résultat… … …

Bon alors, maintenant qu’avez-vous remarqué ?

Est-ce que sous l’effet de votre respiration, votre poitrine se met à bouger ? Si oui, c’est que vous faites partie de la plupart des personnes qui respirent de cette manière. Ce n’est pas l’idéal, étonnant n’est-ce pas ? Votre respiration n’est pas des plus naturelles, ça peut se comprendre. La vie que nous menons provoque un changement dans notre façon de respirer. Lorsque nous étions bébé nous respirions par le ventre, et il suffit de les admirer pour le remarquer à nouveau. C’est LA respiration, naturelle, c’est LA respiration qui calme et qui apaise, et nous l’avons perdue !

La faute de personne, c’est la vie, mais rien n’est perdu, rien n’est figé, tout bouge, tout change, alors nous pouvons la replacer là, au bon endroit, dans notre ventre ! Vous avez bien compris que c’est une image. Nous sommes d’accord que nous respirons avec nos poumons, le ventre lui bouge grâce à notre diaphragme. Je vous explique ça en image, notez un peu en haut sur votre gauche, le dessin vous l’explique bien, ça se passe donc de mes commentaires.

Bon revenons à nos moutons, que dis-je, revenons à notre respiration.

Pour certains d’entre vous, c’est votre ventre qui se met à gonfler à l’inspiration ! Et je dis bien, gonfle à l’inspire et se dégonfle à l’expire. Si c’est le cas, c’est une bonne chose. Parfois pour certaines personnes et sous l’effet d’agents stressants, la respiration est dite paradoxale (le ventre se gonfle à l’expiration), pour faire plus simple, il respire à l’envers. Si, si, je vous assure, ça arrive ! La faute à personne ! (mais j’aimerais bien le trouver personne et lui dire deux mots moi !)

Et pour les autres, si vous respirez seulement qu’avec la partie haute de votre poitrine, la région scapulaire, et encore pour faire plus simple, vos épaules, il ne faut pas rester comme ça !

En conclusion, pour tous ceux qui ont perdu la respiration naturelle, c’est-à-dire abdominale (je ne sais pas si tout le monde a Respiration abdominale conscientesuivi). Vous pourriez, et franchement vous y gagnerez, travailler à retrouver une respiration abdominale, naturelle.

Vous y gagnerez, parce que LA respiration abdominale, apaise, calme et détend ! Ah je vois quelques sceptiques, alors pour leur répondre je dirais la chose suivante : « il y en a qui ont essayé, et ils vont beaucoup mieux » (parole de sophrologue).

LA respiration abdominale

La respiration abdominale, sollicite le diaphragme (c’est un muscle) qui s’abaisse à l’inspire, pousse nos organes et viscères, d’où le ventre qui se gonfle. Et à l’expire, votre diaphragme remonte, votre ventre se dégonfle (revoir le dessin plus haut).

Mais, il n’y a pas que ça ! LA respiration abdominale est multi tâches ! Elle provoque un massage des intestins, du coup on élimine beaucoup mieux nos matières, mais pas que. Je vous dis qu’elle est multi tâches. Nous savons que notre cerveau émotionnel est situé au niveau de notre abdomen, du coup la respiration abdominale nous permet donc d’éliminer également nos émotions négatives, et pour finir nos tensions négatives corporelles… C’est pas génial ? Si ça l’est !

Alors, si avec tout ça vous n’être pas décidé à la pratiquer, alors moi j’abandonne !

Ah, oui je vous vois venir avec vos gros sabots, ah pardon, vous êtes peut être en chausson ! Voulez-vous que je vous explique comment pratiquer ?Taper 1 pour : Oui – 2 pour : non, et 3 pour : je ne sais pas… Merci !

En pratique

Okay, c’est parti pour la pratique ! En place… Tout d’abord installez-vous confortablement, assurez-vous que rien ne comprime votre  respiration abdominanle - ventre platabdomen, desserrer la ceinture si ceinture il y a, si vous êtes encore comprimé vous avez peut-être trop mangé. En position assise ou le mieux pour les non-initiés, allongez-vous (du coup ça va être compliqué pour lire et pratiquer en même temps). Prenez le temps de vous installer confortablement. 

Puis avant de commencer, vous allez vider entièrement vos poumons (là aussi c’est une image, il y a toujours un peu d’air résiduel dans nos poumons) et pour cela vous allez souffler par la bouche entre ouverte.

Souffler, souffler, vider, vider et à la première inspiration par le nez (si possible) vous gonflez le ventre, comme si vous vouliez pousser votre nombril vers l’avant (les mains posées sur le ventre témoignent magnifiquement de ce mouvement vers l’avant), puis l’inspire appelant l’expire, vous expirez par la bouche et votre ventre se dégonfle, amenez volontairement votre nombril vers l’arrière, allez, allez, on contracte un peu ses abdominaux, c’est bon pour obtenir un ventre plat. Et à nouveau à la fin de l’expire, on recommence, inspire, le ventre se gonfle, expire il se dégonfle, maintenant fermez les yeux un instant pour sentir ce mouvement de va et vient et pour être totalement présent à ce mouvement. Présent à votre respiration à ce mouvement de vie, d’en vie ! … … …

Ah, vous avez à nouveau ouvert les yeux, c’est mieux pour continuer de lire ce que j’ai à vous dire. Pendant que vous respiriez, à quoi pensiez-vous ? A rien n’est-ce pas ! Eh oui, c’est encore un des atouts de la respiration consciente… il n’y a pas de pensées, il n’y a pas d’idées, pas de ruminations ! C’est pas beau ça ?!?

Allez, je vous laisse continuer. Oh une dernière chose tout de même, pratiquez, pratiquez, il n’y aucune contre-indication à pratiquer encore et encore, vous n’en retirerez que des bénéfices !

1… 2… 3… Respire !!!!

« Il faut que tu respires

Et ça c’est rien de le dire

Tu vas pas mourir de rire

Et c’est pas rien de le dire… »

(refrain – Mickey 3D)


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.