Maryse Minayo
Hypnothérapeute - Sophrologue
Hypnothérapeute à BRUZ
Thérapies psychocorporelles et énergétiques

Cancer

Mon histoire, mon combat, ce cancer,

« Avril  2010… coup de tonnerre dans ma vie de femme… j’ai 40 ans, un mari, des  enfants, un travail, une maison !!!! Mais le cancer du sein va venir bouleverser tout ce bonheur… 

Ma vie bascule du côté obscur de la maladie : prise de sang, scanner, radios,  examens, hospitalisation, ablation du sein, chimiothérapie, radiothérapie.

Je suis prise en charge physiquement mais moralement, c’est la descente aux enfers, je suis perdue, anéantie, détruite… Pourquoi moi ? Pourquoi  maintenant ? Qu’est-ce-que j’ai fait pour mériter ça ?

Mon entourage familial et amical me dit qu’il faut que je me batte, je veux bien, mais contre quoi ? Comment ?  Je suis perdue… et en plus, je dois garder le moral car c’est  50% de la guérison !!!!

Comment voulez-vous que je garde le moral, me voilà chauve, plus de sourcils, plus de cils, plus de sein droit, nauséeuse, fatiguée, angoissée… j’ai peur de mourir… je déprime, je déprime… mais heureusement que j’ai le soutien de mon entourage !! Ils me portent, me soutiennent, me poussent, parfois m’énervent, bref, ils m’aiment !!! MERCI.

Ce statut de malade ne me convient pas du tout, je ne veux pas rester comme ça !!!!

Lors de mon hospitalisation, j’ai la chance de rencontrer la  psychologue du service, je me sens en confiance avec elle, le courant passe bien. Dès le début de mon traitement, je vais la voir toutes les semaines, ça me fait du bien de pouvoir exprimer toute l’angoisse qui me submerge, j’ai tellement peur de mourir… les séances sont parfois très douloureuses mais toujours bénéfiques. J’en ressors plus soulagée, moins angoissée, mais c’est un travail de longue haleine, 3 ans et demie après, je vais toujours la consulter et  je suis si fière du travail que j’ai fait avec son aide. MERCI.

Ma seconde belle rencontre se fait avec ma kiné, jeune femme dynamique, le courant passe tout de suite !!! Au fur et à mesure de mes visites, la confiance s’installe et au-delà de mes drainages lymphatiques, elle pratique les massages somato-émotionnels, une vraie révélation pour moi !!! Par le massage, j’évacue mes tensions, je libère mes angoisses, je « lâche  prise » !!! Que ça fait du bien !!!

Entre ma psychothérapie et mes massages, j’apprends sur moi, j’avance petit à petit. Je me sens de mieux en mieux !!!

Les traitements sont maintenant terminés, je reprends doucement ma vie. L’oncologue me dit que je suis en rémission, un bilan de contrôle tous les six mois, je reprends mon travail.

Les bilans de contrôle sont bons, 2011, 2012 passent…

Avril 2013, grosse fatigue, mais entre les enfants, le travail, le sport, c’est bien normal !!!!

Mais vu mes antécédents, un bilan sanguin s’impose… ah, il n’est pas bon… l’inquiétude commence à pointer son nez… il faut encore approfondir les recherches, nouveaux examens, mais toujours même angoisse… qu’est-ce qu’il se passe encore ?

Le diagnostique tombe comme un couperet : récidive avec métastases osseuses… je reste incrédule, je me croyais en rémission… pour moi, j’étais guérie !!!! Mais voilà la maladie qui revient insidieuse, avec son lot d’angoisse… la mort me semble plus encore plus palpable que la première fois…

Je ne peux pas, je ne veux pas  recommencer, c’est trop difficile, au secours… je n’aurai jamais la force de combattre à nouveau…

Je ne peux plus rien avaler, j’ai une véritable boule au ventre, je la sens, elle est palpable, elle est là. Il me reste combien de temps à vivre… Ma famille est désemparée mais elle me porte.

Après l’annonce, je reprends du poil de la bête, j’ai réussi la première fois, alors je dois à nouveau me battre.

La psychothérapie, les massages me sont au combien nécessaires, mais ma kiné me propose d’aller voir une sophrologue pour m’accompagner  dans mon combat.

Le protocole est mis en place, 18 séances de chimiothérapie, probablement de la radiothérapie aussi, mais cette fois, je ne vais pas perdre mes cheveux et je ne devrais pas être nauséeuse… à voir…

La sophrologie, je connais un peu et je ne suis pas réticente, bien au contraire, je veux prendre tous les outils qui m’aideront à aller mieux.

Ma première prise de contact avec la sophrologue se fait au téléphone et là encore, le courant passe bien. Nous convenons d’un rendez-vous.

Lors de ma première séance, je me sens tout de suite en confiance, je lui explique mon parcours, où j’en suis dans mes traitements. La Lieu de ressourceséance débute par une détente corporelle, puis par une respiration abdominale et enfin par la détente mentale. Par mon imagination, toujours guidée par la sophrologue, je me projette dans un lieu de calme, un lieu de ressource, un lieu qui m’est agréable. La séance se termine, je me sens bien, je me sens sereine. Tiens, ça fait longtemps que je ne me suis pas sentie comme ça !

Nous convenons ensemble que les séances se feront en individuelle, avec un programme adapté à ma situation.

La seconde séance commence aussi par une détente corporelle, assise dans mon fauteuil confortable, les yeux fermés, je me laisse guider tout en étant parfaitement consciente de ce qui se passe. Je suis détendue.

Cette fois-ci, je dois visualiser mes cellules saines, les protéger, faire en sorte que la chimio ne s’attaque qu’aux cellules malignes. J’y arrive parfaitement !!!! L’imagination travaille à plein régime !!!

Cette séance enregistrée sur mon mp3, je vais la pratiquer à la maison, à l’hôpital pendant l’injection de chimiothérapie. Ça me fait du bien de pouvoir être active dans ma maladie, de pouvoir protéger mes cellules saines avec mon mental. Je sors de cette séance, ragaillardie, sereine.

Les séances s’enchainent, différentes, adaptées à mes besoins du moment. La sophrologie me fait un bien fou, je me sens de plus en plus sereine, ma « boule » au ventre n’est plus là !!!  J’ai appris par la respiration à détendre mon diaphragme.

Le Pet-scanne, premier examen de contrôle ne va pas tarder arriver, alors, au cours d’une séance, Maryse m’apprend la technique de la SAP (Sophro-Acceptation Progressive).

Cette technique se pratique plusieurs jours avant mon examen. Après ma détente corporelle et mentale que je maitrise bien maintenant, je dois me projeter autant de jours après qui me séparent du jour J.

Je m’entraine quotidiennement à la maison. Le jour J arrive. La première fois que j’ai  passé un pet-scanne, l’horreur, bouffées d’angoisse, j’ai tout arraché et suis partie !!!!

Là, je suis sereine, je me sens bien, je n’ai pas peur. Je suis satisfaite de voir que tout le travail de sophrologie que je pratique depuis maintenant plusieurs semaines porte ses fruits.

L’examen se déroule, le médecin vient m’annoncer les résultats… « C’est  spectaculaire, me dit-elle  il n’y a pratiquement plus de métastases !!!! »

Avec mon mari, nous pleurons de joie, je m’empresse d’appeler Maryse pour lui faire part de cette nouvelle extraordinaire !!!

Je continue la sophrologie, j’en ai encore besoin, pour recharger mes batteries !!!!

J’apprends par différentes techniques à retrouver la confiance en moi, à pouvoir me projeter de nouveau dans l’avenir, ce qui était devenu impossible pour moi.

J’avance, j’avance, j’avance !!!

Mes traitements se poursuivent, la sophrologie m’aide à affronter la fatigue, à tolérer les nausées, les petits coups de déprime.

Je me sens vraiment sereine, différente, plus mature, j’apprends à connaître mon fonctionnement.

J’avance, j’avance, j’avance !!

Mon entourage se rend compte aussi de mon changement, je ne pleure plus, je ne suis plus triste et surtout je ne suis plus submergée par ces angoisses de mort…

Je continue plus que jamais ma sophrologie.

J’ai la date de mon prochain pet-scanne, je pratique alors à nouveau quotidiennement la technique de SAP.

Jour J… Plus sereine que jamais, je suis détendue, je n’ai pas peur !!!  Pendant l’examen lui-même, je pratique la respiration, je ferme les yeux et m’en vais retrouver mon lieu de calme !!!

Le résultat, je l’attends tranquillement : «  super !!! Toutes  les métastases ont disparue, je ne suis pas inquiète pour l’avenir me dit le médecin ! »

Comment exprimer cette joie ! 

La sophrologie a radicalement changé ma vie. Elle m’a appris à vivre « ici et maintenant ».

La maladie est devenue chronique, j’ai gagné une bataille, il me reste encore du chemin, mais une chose est sure, je continue la sophrologie.

Je suis très fière de celle que je suis devenue aujourd’hui.

Je profite de ce témoignage pour remercier du fond du cœur tous ceux et celles qui m’ont accompagnés. MERCI. »

Laétitia 44 ans 

Je n’ai pas grand chose à rajouter à la suite de ce magnifique témoignage. Je remercie Laétitia pour l’avoir écrit et de m’avoir autorisée à le publier. Nous l’avons fait dans le but d’aider des personnes qui recherchent des méthodes naturelles pour agir sur la maladie, sur les traitements afin de ne plus subir ! Comme le dit si bien Laétitia : « Ça me fait du bien de pouvoir être active dans ma maladie ». La sophrologie et l’hypnose font parties des techniques douces et naturelles? pour être active dans sa maladie. Prenez soin de vous !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.