Maryse Minayo
Hypnothérapeute - Sophrologue
Hypnothérapeute à Noyal-Châtillon-sur-Seiche
Thérapies psychocorporelles et énergétiques

Crise de panique, angoisse, anxiété, cela aussi passera… 

Il était une fois, aujourd’hui, hier ou demain, un homme, une femme qui, n’ayant rien vu venir, alors qu’ils sont tranquillement installés chez eux, ou sur le trajet de leur travail, ont soudainement perçu des sensations plutôt troublantes. Un boule au ventre, la gorge et la poitrine serrées, une envie de pleurer sans savoir exactement pourquoi, ni pour qui. Ils remarquent que la joie a désertée leur vie, qu’elle a fait place à la tristesse, à l’anxiété, à l’angoisse. Rien ne va plus !

Et cerise sur la gâteau, comme si cela ne suffisait pas, les idées noires, les pensées grises font une entrée tonitruante dans leur tête, envahissent leur cerveau et en prennent le contrôle. Des pensées et des idées encombrantes, qui virevoltent dans leurs têtes, elles tournoient, s’amusent à les torturer. Elles ne se fatiguent jamais, ne s’arrêtent jamais, elles sont si teigneuses qu’elles les réveillent la nuit, histoire que cet homme et cette femme fassent encore attention à elles. Au petit matin, difficile pour eux de se lever, de trouver l’énergie d’avancer, une seule idée alors acceptable pour ces deux personnes, rester au lit, ne pas aller travailler, ne rien faire, dormir, pour oublier… oublier que ce n’est pas le bon jour, oublier que c’est le jour, oublier que ça ne va pas. 

Oh, ils ont bien essayé de se raisonner, ils ont beau chercher, il n’y a rien qui justifie cet état de mal être, pour l’un des deux il se peut bien que la situation professionnelle soit la cause des crises de panique ou d’angoisse. Ils ont bien conscience tous les deux que ce qu’ils ressentent est particulier, qu’il n’y a pas vraiment de quoi les rendre aussi mal. Ils ont, pour l’un une femme aimante, pour l’autre un mari attentionné, des enfants adorables, une maison, une voiture, des revenus suffisant pour vivre, ils partent en vacances, ils ont un job.

Bref tout va bien, vu de l’extérieur, mais alors que se passe-t-il ? Même l’entourage, leurs amis, leurs collègues ont du mal à comprendre. Alors on parle de dépression, de burn out, de stress, d’angoisse, d’anxiété. Peu importe le nom qu’on donne à ce mal être, le fait est qu’il est bien là, présent, envahissant, paralysant.

Ce fut moi, il y a quelques années de cela. C’est peut être vous aujourd’hui, vous qui me lisez ?

Cet homme, cette femme parfois me disent : « à quoi bon la vie, à quoi ça sert ? »

Ils n’auront pas la réponse, vous ne l’avez pas non plus, je ne l’ai pas moi-même. Ce que j’ai par contre, c’est une boîte à outils, et cette boîte avec tous ces outils, je la partage avec joie et bonheur.

Après mon « passage à vide » (c’est comme ça que je le nomme) j’ai plongé avec allégresse dans la vie, et je nage avec bonheur dans la vie. Il y a bien des hauts et des bas, et lorsque je fais face à un bas, j’utilise un de mes outils, j’observe ce bas à distance, je ne le laisse pas prendre plus de place qu’il ne devrait, et je le laisse passer. La vie est là pour nous aimer, elle ne nous déteste pas, elle ne pense pas, elle ne juge pas, la Vie Est ! Et lorsque l’on sait cela, alors on regarde la vie avec un autre regard.

Laissez la vie vous envahir, vous envelopper. Laisser-la vous prendre par la main et laisser vous conduire par elle, danser avec elle, elle ne demande que ça !

Vous êtes le fils et la fille de la Vie !

Et si d’aventure, vous vous sentez comme cette petite souris que l’on a mise dans ce labyrinthe, que l’on nomme crise de panique, angoisse et anxiété, et qui désespérément cherche la sortie, la bonne nouvelle, c’est qu’il y a une sortie, même si vous ne l’apercevez pas encore, les outils que je peux mettre à votre disposition vous donneront les clés pour vous guider.

La porte de sortie de vos angoisses et de votre anxiété, c’est celle de vos sensations. Tout passe par le corps. Au début cela peut paraître étonnant, mais c’est prouvé, au début il y a la sensation (un cœur qui s’accélère ou le visage qui rosit à la vue de la personne aimée, la boule au ventre de crainte de prendre la parole devant un public, etc), cette sensation est suivie ensuite de l’expérience que nous faisons de la sensation (les joues qui rosissent = affection ou honte, selon l’expérience), une fois que vous avez intégré l’expérience liée à la sensation vous avez ensuite l’idée de la sensation, votre mental a associé la sensation de joues qui rosissent à ce qui est affectif ou à ce qui vous met mal à l’aise. De cela en découle donc nos émotions, dont voici les principales : bonheur, joie, tristesse, peur, colère, honte.

Les émotions s’apprivoisent, les sensations désagréables peuvent se transformer, diminuer, disparaître. Quand certaines d’entre-elles persistent, comme lors des crises de panique, d’angoisses ou d’anxiété, j’ai dans ma boîte à outil, cet outil ! Prenez-le, utilisez-le, abusez-en, il ne s’use jamais. Il peut vous surprendre par sa simplicité d’utilisation, mais ne vous y fiez pas, il est d’une efficacité redoutable. Après avoir essayé cet outil, cet homme fut agréablement surpris de ne plus ressentir cette sensation inconfortable. Cette femme fut étonnée de se lever un matin sans se forcer, avec des projets plein la tête. 

Tout change, tout bouge, tout se transforme. Et si par hasard, cet outil ne vous suffisait pas, j’en ai encore beaucoup dans ma boîte que je met à votre disposition.

Prenez soin de vous ! Vous le valez bien, votre vie le vaut bien !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.